AS

Aller en bas

AS

Message par Admin le Mar 12 Juil - 12:52

L'AS


Les huit compétences de carrière de l'As sont Artillerie, Astrogation, Calme, Distance (Armes légères), Mécanique, Perception, Pilotage (Espace) et Pilotage (Planétaire). Il gagne automatiquement 1 rang dans quatre de ces compétences (de son choix) sans dépenser d'expérience, et il bénéficie d'une remise quand il dépense de l'expérience pour acheter des rangs dans ces compétences.


RÔLE DE L'AS

Savoir piloter des véhicules, des speeders aux énormes vaisseaux spatiaux, est une compétence que l'on retrouve chez beaucoup de ceux qui ont grandi en dehors des sociétés les plus isolées et arriérées technologiquement. Quand ils s'agit de se rendre quelque part au plus vite, ou lorsqu'un combat à bord de véhicules est inévitable, il vaut mieux laisser les As aux commandes.

Aller d'un endroit à un autre ne suffit pas à combler un As : il faut s''y rendre vite et avec style. Il préférera plonger la tête la première dans un champ d'astéroïdes avec une demi-douzaine de vaisseaux à ses trousses plutôt que de transporter des marchandises en suivant une hypervoie connue pour sa sûreté. Les As ne sont pas particulièrement recherchés pas les compagnies de transport. Ils sont en revanche très prisés lorsque les combats entre vaisseaux se profilent ou quand il faut manœuvré des engins de guerre durant des batailles planétaires.

L'As ne sait pas juste piloter et conduire à merveille : les armes des engins s'avèrent souvent meurtrières entre ses mains. Il sait notamment qu'il ne suffit pas de fixer un moniteur de visée et d'appuyer sur la détente, mais qu'il faut aussi exploser la cible, jouer avec délicatesse des masses en mouvement dans l'espace et vises les compartiments les plus vulnérables. Quand un combat entre vaisseaux ou une poursuite de speeders se présente, l'As est redoutable.

SPÉCIALITÉ D'AS

Les trois spécialités de l'As définissent comment cette carrière trouve sa place dans le structure militaire de l'Alliance.

Artilleur –
Toujours dans le mille
Pour l'Artilleur, le rendement des armes d'un véhicule ou d'un vaisseau constitue l’expression suprême de la puissance. La maîtrise de cet armement est selon lui le moyen de montrer à l'Empire ce que représente la lutte pour la liberté et la justice, surtout quand elle s'avère si efficace. Il se considère également comme le protecteur de tous ceux qui sont à bord des mêmes véhicules que lui.

Les Artilleurs ajoutent Artillerie, Distance (Arme lourdes), Résistance et Sang-froid à leurs compétences de carrière. Ils bénéficient d'un rang gratuit dans deux d'entre elles s'il s'agit de leur première spécialité. Les Artilleurs se retrouvent souvent dans des situations désespérées ou face à des menaces inconnue qui demande des nerfs d'acier. Quand l'ennemi aborde un vaisseau ou fait irruption dans une base, le combat rapproché apparaît souvent comme l'unique solution. Les gros blasters et armes à distance du même acabit leur sont souvent précieuses.

Que l'Artilleur canarde l'Adversaire depuis le sas d'un vaisseau de transport sur une aire d’atterrissage qui n'a rien d’accueillant ou qu'il enchaîne les salves infaillibles contre le générateur de boucliers d'un croiseur, il n'est pas du genre à vouloir se passer de la meilleur puissance de feu possible. Il connaît la valeur de sa contribution et se délecte de son talent chaque fois qu'il appuie sur la détente et atteint sa cible : l’explosion qui en résulte vaut tous les instants de gloire.

Les Artilleurs de qualité constituent un véritable atout pour l'Alliance, les meilleurs étant généralement assignés aux postes de défense les plus vitaux, aux véhicules d'assaut et aux vaisseaux les plus importants. Quand survient un affrontement contre l'Empire, chaque tir compte. C'est à l'Artilleur de faire en sorte qu'il compte encore plus lourdement pour l'ennemi.

Fonceur -
Tiens bon le manche
Que ce soit à la surface ou en la survolant, le Fonceur ne fait plus qu'un avec la machine qu'il pilote et tente des manœuvres qu'aucun ingénieur n'avait imaginées. La plupart savent se servir d'un hypocompresseur et entretiennent volontiers leur véhicule, ce qu'ils font subir à leurs jouets.
Les Fonceurs disposent des compétences de carrière supplémentaires Artillerie, Calme, Mécanique et Pilotage (Planétaire). S'il s'agit de la première spécialité du PJ, il peut choisir deux de ces compétences, pour lesquelles il gagne gratuitement un rang. La maîtrise des engins prime sur le reste. Le Fonceur sait que les choses peuvent vite très mal tourner sur une planète, surtout quand on se déplace à des vitesse folles, c'est pourquoi il consacre une grande partie de sa formation à se préparer aux pire éventualités.

Les Fonceurs sont souvent conscients qu'ils ne recevront jamais la gloire ou la reconnaissance des pilotes de chasseur, mais ils s'en contrefichent. La morsure de l'atmosphère sur les ailes, les vibrations de la moindre aspérité sur la route, leur parlent infiniment plus que le vide muet de l'espace. La variété des véhicules que l'on peut manœuvrer sur une planète suffit à combler le Fonceur. C'est autant d'occasions d'éprouver les limites d'une machine.

L'Alliance sait à quel point les Fonceurs sont précieux, aussi bien pour leur capacité à tirer le meilleur des véhicules de combat planétaire que pour celle qui consiste à les garder en un seul morceau (ou du moins en un nombre limité de morceaux). L'état-major de la Rébellion se contente souvent de confier un objectif et une destination aux Fonceurs, et les laisse décider de la meilleure manière d’accomplir la tâche.

Pilote -
cap sur les étoiles
Filant parmi les astres, les moteurs rugissant sous le cockpit tandis qu'il enchaîne les manœuvres à faire défaillir la plupart des mortels, le Pilote se sent vivre. Voler suffit à le ravir la plupart des personnes, mais les Pilotes ne trouvent souvent leur compte que lorsqu'ils filent, leur machine et eux, vers un assaillant qu'ils vont défier dans les ténèbres spatiales.

Les Pilotes ajoutent Artillerie, Astrogation, Pilotage (Espace) et Pilotage (Planétaire) à leurs compétences de carrière. Ils bénéficient d'un rang gratuit dans deux d'entre elles s'il s'agit de la spécialité de départ de son personnage. Les Pilotes ne sont pas seulement doués pour le vol et la navigation, ils doivent également être prêts à supporter les pires conditions s'ils veulent garder la moindre chance de survie quand les vraies épreuves se présenteront.

Personne ne minimisera la place occupée par les Pilotes au sein d'une organisation militaire, et sûrement pas les intéressés. La plupart affichent une certaine impudence qui frise parfois avec l'arrogance, laquelle ne surprend pas chez quelqu'un qui se pare de quelques tonnes d'acier avant de se jeter dans le vide spatial et de risquer quotidiennement la désintégration. L'espérance de vie enviable, et seuls les meilleurs ont une chance de réussir.

On se doute que les vrais Pilotes constituent une denrée plus qu'appréciable pour l'Alliance. Les chefs militaires se montrent d'ailleurs pusillanimes lorsqu'il faut les déployer au combat, chaque mission ou presque promettant quelques pertes de personnel et machines. Le succès de la Rébellion dépendre de la capacité de ses Pilotes à surmonter la supériorité numérique de l'élite de l'Empire.

Histoires d'AS
De nombreux être doués de raison sont animé par le désir de maîtriser la machine, de la mouvoir selon leur caprices. L'As cherche à parfaire son emprise sur les véhicules et leurs armes jusqu'à accomplir des prouesses d'audace, qu'il s'agisse de se faufiler dans des gorges meurtrières, de repousser des hordes de chasseurs sur une plate forme ennemie ou de grappiller quelques unités de vitesse supplémentaire pour semer un croiseur impérial. Comment ces préoccupations peuvent-elles servir l'Alliance ?

Orgueil : de nombreux As savent depuis leur plus jeune âge qu'ils ont quelque chose de spécial. Leur passion pour les engins se traduit par une expertise qui dépasse la simple compétence. C'est à eux qu'on fait systématiquement appel lorsque ces machine ont un rôle à jouer. Un véritable As cherchera souvent de nouveaux défis, des épreuves de plus en plus corsées. Il sillonnera la galaxie pour maîtriser de nouveaux engins dans des conditions toujours plus délicates. Et puis, quelle démonstration de valeur plus incontestable que de se mesurer à ce que l'Empire a de mieux à offrir ?

Obligation : la plupart des As doivent leur maîtrise leur connaissance des machines à ceux qui les leur ont transmises. Dans le parcours des meilleurs As de la galaxie, on retrouve souvent des mentors, des vétérans avisés et des ingénieurs ayant encadré ce surdoué impatient d'essayer un nouveau véhicule ou une arme de pointe. Ces personnes connaissent parfois une fin prématurée, souvent aux mains de l'Empire, ennemi implacable qu'elles auront légué à leur protégé dans leurs dernières volontés. Ou alors, ce guide est toujours en vie et a invité son disciple préféré à le rejoindre au sein de l'Alliance.

Audace : de nombreux As sont tout simplement obsédés par le frisson que leur procure leur gouvernail, volant, guidon ou autres commandes. Ne pas savoir que l'instant pourrait être le dernier apparaît comme une drogue dont ils ne se rassasient jamais. Combattre pour le camp donné perdant d'une guerre galactique demeure une source intarissable d'ivresse. Un tel As se portera volontaire pour toutes les missions. Il n'est jamais aussi comblé que lorsque les tirs de turbolasers fusent à ses oreilles et que les moteurs de son engin hurlent sous la torture qu'il leur fait subir par ses virages invraisemblables.


ZAL – AS DANS LA REBELLION

Zal Arthas s'est toujours sentie à part. Née et élevée sur Chandrila, elle était censée devenir une érudite amoureuse de la nature et avocate de la paix comme presque toute sa famille. Presque toute la planète, même. Mais tandis que son frère et ses sœurs jouaient avec les squalls domestiques et suivaient leurs leçons de danse et de diction, Zal pilotait des speeders de course dans les gorges de cristal et outrepassait allègrement le couvre-feu.

Dès qu'elle eut l'âge de le faire, Zal quitta Chandrila pour s'engager dans l'Académie navale Impériale Rengali. Elle n'avait emporté de Chandrila qu'un porte-bonheur que lui avait confectionné son grand-frère. Elle n'attendait qu'une chose de la vie : s’asseoir aux commandes d'un chasseur. Durant son passage à l’académie, elle subit constamment les harcèlements, la discrimination et les railleries des instructeurs comme de ses camarades. Mais elle ne se laisse pas décourager et de distingua à maintes reprises, jusqu'à son diplôme. La ségrégation l'accompagna pourtant encore dans le monde professionnel. Après avoir essuyé plusieurs refus pour les postes intéressants, elle fut finalement placé comme pilote de navette (activité qu'elle trouvait au moins aussi fastidieuse que la contemplation des forêt idylliques de sa Chandriila natale). Elle fit un jour part de sa frustration à un sénateur très cordial qui figurait parmi ses passagers. Celui-ci l'aiguilla vers la raison qui l'avait si longtemps écartée des assignations militaires. Les responsables de la Marine impériale les soupçonnaient d'être une sympathisante Rebelle, simplement parce qu'elle était d'origine chandriléenne.

Excédée par l'Empire et lassée de sa carrière vouée au point mort, Zal décida de donner raison aux fameux responsables de la Marine impériale en s'engageant dans l'Alliance Rebelle. On l'affecta sans attendre à un escadron de chasseur, les Dactillions Célestes. Après à peine quelques semaines, elle se retrouva aux commandes d'un X-wing en conditions de combat. À la suite d'un raid dévastateur sur les chantiers naval de Fondor qui coûta cher aux Dactillions, les pilotes de son escadron furent affectés aux essais du nouveau chasseur A-wing, en cours sur Cardooine.

Une semaine plus tard, les Dactillions, à bords de leurs prototypes, essuyèrent un nouveau coup dur face à un raid impérial sur Cardooine. Ils purent certes repousser l'ennemi et l'A-wing montra toute sa valeur d'intercepteur, mais les pertes furent lourdes. Zal figurait parmi les deux seuls Dactillions Célestes rescapés (ce qu'elle doit peut-être à son porte-bonheur). Suite à ces événements, Zal demanda à être transférée aux Opérations Spéciales, ce qu'on lui accorda. Rien ne pourrait la ravir davantage que cette nouvelle assignation et son rôle au sein de la Rébellion.

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 26/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://imhot3p.joueurs-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum