LES TOYDARIANS

Aller en bas

LES TOYDARIANS

Message par Admin le Lun 27 Juin - 23:15

LES TOYDARIANS


Fiers, têtus et volontaires, les Toydarians sont des commerçants et hommes d'affaires qui sillonnent la galaxie pour accroître leur fortune. Leur mauvais caractère notoire et leur réputation d'escrocs, ainsi que leur passé de laquais des Hutts, leur rendent la vie difficile, mais leur résistance aux manipulations de la Force est vue par beaucoup comme un atout majeur.

Physiologie : les Toydarians sont dotés de petits corps ramassés qui lévitent en permanence au-dessus du sol grâce à une paire d'ailes saillant du dos et aux gaz naturels dont ils sont imprégnés. Leur visage se caractérise par un gros nez en forme de trompe, tandis que leurs jambes et leurs brais chétifs se terminent respectivement par trois doigts. L'une de leurs principales particularités physiques reste leur cerveau, complètement immunisé aux manipulations de la Force.

Les Toydarians présentent un métabolisme hyperactif, tout effort physique se traduisant par une grand consommation de calories. Cela explique pourquoi ils doivent sans cesse s'alimenter. Ils font donc en sorte de rester à proximité de zones où la nourriture abonde pour pouvoir assouvir leurs besoins énergétiques sans attendre. Autrefois, les tribus du Toydarians se disputaient férocement les vivres.

L'espèce est connue pour dégager une odeur corporelle douce et épicée qui rend leur présence agréable, du moins en ce qui concerne la qualité de l'air.

Société : les hutts assujettirent les Toydarians il y a bien longtemps. Pourtant, cela eut peu d'impact défavorable sur le développement de la société de ce peuple. Fourre tout mercantile avant tout, cette civilisation connut une amélioration de sa qualité de vie en servant les intérêts commerciaux des Hutts. Les Toydarians ont bien pris soin de ne pas se mêler des affaires galactiques et tiennent peu compte de l'avènement de l'Empire, sauf quand cela influe sur leurs intérêts marchands.

La plupart des Toydarians évoluent dans l'Espace Hutt, généralement pour le compte de quelque baron du crime, participant à sa gestion commerciale et administrative. Beaucoup préfèrent toutefois exploiter autrement leurs talents. Ils partent alors et s’installent là où ils pourront librement trafiquer auprès de qui voudra bien acheter leur camelote.
Monde d'origine : Toydaria est un monde de boue, de gadoue et de marais envahis de nuées d'insectes et de toutes sortes d'algues. La mousson, les épidémies fongiques et les redoutables prédateurs, comme l'énorme carnivore qu'est le ver agrippeur, ne rendent pas cette planète très hospitalière pour les visiteurs. Les Toydarians éprouvent malgré tout une fierté et un amour profonds pour leur monde natal.

Langue : le Toydarien est l'idiome de l'espèce, qui maîtrise aussi très souvent la langue hutt. Bien que la plupart des Toydarians fassent l'effort d'apprendre le basic pour les affaires, ils ne savent souvent lire et écrire que leur langue maternelle.

La vie dans la Bordure : malgré leur aspect et leurs manières étranges, les Toydarians ont le sens des affaires et du contact. Le fait qu'ils n'apparaissent pas d'emblée comme une menace physique a tendance à détendre l'atmosphère, mais quiconque connaît leur réputation n'oubliera pas de vérifier le fond de ses proches en repartant.


CAPACITÉS SPÉCIALES

Seuil de blessure : 9 + vigueur
Seuil de stress : 12+ Volonté
Expérience de départ : 90 XP
Capacité spéciale : les Toydarians sont plus petits que la moyenne des espèces, ce qui se traduit par un gabarit de 0.
Sustentation : les Toydarians disposent d'ailes leur permettant de rester en suspension au-dessus du sol. Grâce à ce mode de locomotion, ils n'ont pas besoin de dépenser de manoeuvre supplémentaire lorsqu'ils se déplacent en terrain difficile. Pour le reste, ces ailes ne leur accordent aucun autre avantage par rapport à un personnage terrestre classique.


NOBLESSE OBLIGE

La civilisation Toydarianne est régie par un système féodal à la tête duquel on retrouve un roi. Les membres de la noblesse se disputent sans cesse les faveurs des suzerains pour grignoter du prestige. A leur yeux, ces chamailleries permettent de distinguer les nobles loyaux des perfides, les forts des faibles et les subtils des rustres.
Certain membres de l'espèce ont cette forme de concurrence dans la peau, les luttes de pouvoir se retrouvant jusque dans les couches les plus défavorisées de la société. D'autre refusent de se disputer inlassablement la position dominante et finissent par faire cavalier seul, déterminés à devenir les maîtres de leur propre fief.

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 26/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://imhot3p.joueurs-rpg.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum